Objet-frontière ou Projet-frontière ? Construction, (non-)utilisation et politique d'une banque de données - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Revue d'Anthropologie des Connaissances Année : 2009

Objet-frontière ou Projet-frontière ? Construction, (non-)utilisation et politique d'une banque de données

(1)
1
Morgan Meyer

Résumé

A database is a place of encounter between the social and the technical, discourses and materialities, the dreams of its designers and the realities of its users. This article analyses databases as boundary objects in the context of a museum of natural history. In a museum, one of the roles of a database is to mediate knowledge between professionals and amateurs. But many factors render the construction of a boundary object, and the coproduction of scientific knowledge through it, difficult. These difficulties reveal that a database is a political boundary object, an object through which specific identities are expressed and the performance of which depends on the enrolments and resistances of its users. The article proposes to conceptualise a boundary object not only as a defined and finite object, but also as a project – partially distributed and used, relatively ambivalent and perpetually in construction.
Une banque de données est un lieu de rencontre entre le social et la technique, les discours et les matérialités, les rêves de ses concepteurs et les réalités de ses utilisateurs. Le présent article se propose d'analyser la banque de données comme un objet-frontière dans le contexte d'un musée d'histoire naturelle. Dans un musée, un de ses rôles est la médiation de savoirs entre professionnels et amateurs. Mais de nombreux facteurs rendent difficile la construction de l'objet-frontière ainsi que la coproduction de savoirs scientifiques à travers celui-ci. Les difficultés révèlent qu'il s'agit d'un objet-frontière politique, objet à travers lequel s'expriment des identités spécifiques et dont le fonctionnement dépend des enrôlements et des résistances de ses utilisateurs. L'article propose de conceptualiser l'objet-frontière non seulement comme un objet fini et défini, mais comme un projet – partiellement distribué et utilisé, relativement ambivalent et perpétuellement en construction.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-00442628 , version 1 (21-12-2009)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00442628 , version 1

Citer

Morgan Meyer. Objet-frontière ou Projet-frontière ? Construction, (non-)utilisation et politique d'une banque de données. Revue d'Anthropologie des Connaissances, 2009, 3 (1), pp.127-148. ⟨hal-00442628⟩
72 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More