Pour une sociologie des "frontières d'humanité" - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Politix Année : 2010

Pour une sociologie des "frontières d'humanité"

(1) , (2)
1
2

Résumé

The question of the “frontiers of humanity” is at the heart of the social sciences project. It is possible to distinguish two ways of addressing the issue. The first is normative: the aim is to draw a line between what is “peculiar to humans” and that what is not. The second way of considering the “frontiers of humanity” is descriptive: it is a form of reflection on the way in which any being can be humanized or dehumanized. From this point of view, humanity appears to be the result of processes that make it either appear or disappear. For twenty years now, the fields of biomedicine and of disability are both characterized by a particularly complex work concerning the “frontiers of humanity” understood in the second meaning: this issue tries to give a comprehensive overview of it. Beyond these two fields, a sociology of the “frontiers of humanity” is an invitation to investigate various settings, maybe more ordinary, in which the membership to a commune humanity is at stake.
Le thème des « frontières d'humanité » est au cœur du projet des sciences humaines. La littérature existante sur le sujet fait cependant apparaître une tension entre deux manières de l'aborder. La première est normative et vise, dans la lignée d'une anthropologie fondamentale, à définir un propre de l'homme et à tracer une frontière entre les humains et les autres. La seconde, plus récente, est descriptive et s'attache aux pratiques d'humanisation ou de déshumanisation. Dans cette perspective, il s'agit d'analyser des processus qui ont pour résultat une sortie de l'humanité de certains individus ou collectifs, mais aussi une mise au pluriel de la notion ; on parle alors d'humanités altérées ou encore d'une humanisation ou d'une réhumanisation d'individus non humains ou préalablement déshumanisés. Depuis une vingtaine d'années, l'espace de la biomédecine et celui du handicap se caractérisent par un travail particulièrement dense autour de ces « frontières d'humanité » entendues dans la seconde acception : ce numéro tente d'en dresser un panorama. Au-delà de ces deux univers particuliers, une sociologie des « frontières d'humanité » invite à explorer des situations variées et peut-être plus ordinaires où se joue l'appartenance à une humanité commune.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-00518421 , version 1 (17-09-2010)

Identifiants

Citer

Catherine Rémy, Myriam Winance. Pour une sociologie des "frontières d'humanité". Politix, 2010, 23 (90), pp.9-19. ⟨10.3917/pox.090.0009⟩. ⟨hal-00518421⟩
165 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More