Etude de l'autoréparation d'élastomères supramoléculaires - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2010

Etude de l'autoréparation d'élastomères supramoléculaires

(1) , (1) , (1) , (2)
1
2

Résumé

Des travaux récents ont permis de développer un nouveau type d'élastomère constitué d'un réseau de molécules associées entre elles via des liaisons hydrogènes faibles et réversibles. Cet élastomère supramoléculaire présente un pouvoir autoréparant remarquable : les surfaces formées par pressage ou moulage sont peu autoadhésives ; en revanche, une pièce rompue peut retrouver ses propriétés mécaniques d'origine en mettant simplement en contact les surfaces de fracture. Nous montrons ici au moyen d'une expérience de type « tack » que l'autoréparation de surfaces de fracture et l'autoadhésion de surfaces mises en forme mettent en jeu des mécanismes distincts impliquant des énergies d'adhésion et des échelles de temps très différentes. En particulier, des traitements thermiques révèlent que la désactivation de ce pouvoir autoréparant est fortement accélérée par un recuit des surfaces endommagées. Ces résultats suggèrent l'existence de mécanismes de reconstruction des surfaces gouvernés par la mobilité moléculaire.
Fichier principal
Vignette du fichier
Maes-Cantournet-Corte_MatA_riaux_2010_2_p.pdf (13.44 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Accord explicite pour ce dépôt
Loading...

Dates et versions

hal-00570640 , version 1 (01-03-2011)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00570640 , version 1

Citer

Florine Maes, Sabine Cantournet, Laurent Corté, Ludwik Leibler. Etude de l'autoréparation d'élastomères supramoléculaires. Matériaux 2010, Oct 2010, Nantes, France. 2 p. ⟨hal-00570640⟩
198 Consultations
131 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More