Présences du passé : le renouveau des musiques "anciennes" - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Temporalités : revue de sciences sociales et humaines Année : 2011

Présences du passé : le renouveau des musiques "anciennes"

(1)
1
Antoine Hennion

Résumé

The revival of ancient music gave rise to an interesting pas de deux, an original game of stacked temporalities. Indeed, in order to play " the old way ", one has to start with being modern, and to understand the past as being past. It is not as much about playing " as we used to do " as it is commonly written on disk sleeves. On the contrary, it's all about understanding how far we are from bygone days, dealing with that loss, and measuring all we have to do to rebuild the past. This is a practical lesson on history writing, that music brings to life on a sensitive mode (changing tastes) as well as on a material mode (playing again other instruments). This paper starts from several examples, as Francis Haskell and Nicholas Penny's study of the taste for Roman statues, or how a theatre company reopened a " game " from the Middle Ages, in order to follow Michel de Certeau on the issues that history of art and sociology have to face in their own relationship to the repertories and works they inherited from the past.
Le renouveau des musiques anciennes a donné lieu à un joli pas de deux, un jeu inédit de temporalités superposées. En effet, pour jouer " à l'ancienne ", il faut d'abord être moderne : comprendre le passé comme passé. Moins jouer " comme on jouait à l'époque ", selon la formule obligée des pochettes de disque, qu'au contraire réaliser notre distance à un temps révolu, accepter sa perte, et prendre la mesure de tout ce qu'il faut faire pour reconstruire le passé. Cette leçon en actes sur l'écriture de l'histoire, la musique la fait vivre sur un mode à la fois sensible (changer des goûts) et matériel (rejouer d'autres instruments). À partir d'autres exemples, comme le goût pour les statues romaines tel que Francis Haskell et Nicholas Penny l'ont analysé, ou la reprise par une troupe actuelle d'un " jeu " médiéval, cette contribution revient, dans les pas de Michel de Certeau, sur les problèmes que rencontrent l'histoire de l'art et la sociologie dans leur propre rapport aux répertoires et aux œuvres hérités du passé.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-00652959 , version 1 (16-12-2011)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00652959 , version 1

Citer

Antoine Hennion. Présences du passé : le renouveau des musiques "anciennes". Temporalités : revue de sciences sociales et humaines, 2011, 14, pp.15. ⟨hal-00652959⟩
102 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More