Peut-on partager la direction de l'entreprise ? Retour sur les " entreprises démocratiques "

Résumé : Historiquement, les " entreprises démocratiques " se sont opposées à la prédominance du capital sur le travail ainsi qu'à toute forme de hiérarchie susceptible de porter atteinte à l'autonomie au travail. Ce faisant, les " entreprises démocratiques " se sont en pratique limitées à des secteurs de métiers qualifiés où les besoins de gestion étaient restreints par l'autonomie des professionnels. Les " entreprises démocratiques " sont-elles pour autant limitées à de telles conditions ? Dans cet article, nous souhaitons discuter, à partir d'un cas empirique actuel, les conditions dans lesquelles l'exercice de la direction d'entreprise peut être partagé. Nous montrons notamment qu'il faut repenser le fonctionnement démocratique sur la base du " bien commun ", ce qui est solidarisé, et des besoins de gestion associés. Des formes de gouvernance sont alors envisageables et soutenables.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-mines-paristech.archives-ouvertes.fr/hal-00707795
Contributeur : Sébastien Gand <>
Soumis le : mercredi 13 juin 2012 - 14:59:53
Dernière modification le : mardi 12 février 2019 - 09:16:06

Identifiants

  • HAL Id : hal-00707795, version 1

Citation

Sébastien Gand, Blanche Segrestin. Peut-on partager la direction de l'entreprise ? Retour sur les " entreprises démocratiques ". Entreprises et Histoire, Eska, 2009, 4 (57), pp.126-140. ⟨hal-00707795⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

216