Bricoler la biologie : les politiques et les enjeux de la do-it-yourself biology - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue médecine/sciences Année : 2013

Bricoler la biologie : les politiques et les enjeux de la do-it-yourself biology

(1)
1
Morgan Meyer

Résumé

Mon propos concerne les politiques et les enjeux politiques, sociétaux et culturels de la Do-It-Yourself Biology. La DIY Biology, ou " biologie de garage " consiste à mener des expériences à base de biologie moléculaire ou synthétique dans des lieux non-institutionnels tels que garages, caves, cuisines, laboratoires communautaires, etc. Elle explicite un grand nombre de questions qui intéressent la sociologie des sciences. On peut s'interroger sur son impact en termes de démocratisation, de décentralisation, de domestication de l'innovation scientifique et technologique. Les débats sur le cadrage éthique, sur la sécurité et la bioéthique sont d'actualité et se prolongeront dans le futur. Par ailleurs, la domestication et le contournement de la biologie moléculaire et synthétique, tout comme l'expérimentation sur des vivants hors du cadre institutionnel ne peuvent faire l'économie de quelques recadrages, d'où la réflexion sur un code éthique. La DIY Bio pose des questions intéressantes sur les frontières de la science, sur les nouvelles formes de sociabilité et de collectivité entre chercheurs et entre chercheurs et amateurs, sur la sécurité et l'éthique de la biologie. Ces questions sont pertinentes pour des discussions sur la biologie de synthèse.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-00828510 , version 1 (31-05-2013)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00828510 , version 1

Citer

Morgan Meyer. Bricoler la biologie : les politiques et les enjeux de la do-it-yourself biology. médecine/sciences, 2013, 29, pp.36-37. ⟨hal-00828510⟩
150 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More