D'une sociologie de la médiation à une pragmatique des attachements. - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue SociologieS Année : 2013

D'une sociologie de la médiation à une pragmatique des attachements.

(1)
1
Antoine Hennion

Résumé

From a sociology of mediation to a pragmatism of attachments. This paper has been written after an interview with Antoine Hennion by Alexandre Monnin, a young philosopher interested in the relations between the present expansion of the Web and the Actor-Network Theory invented at the CSI in the 80's, with notions like translation, association and mediation. The paper focuses on a reflexive return made by Antoine Hennion on his own trajectory, not to congeal the history but on the contrary to reread it from present issues. The author shows Lucien Karpik's will, from the foundation of the CSI, to do a sociology more sensitive to the objects it deals with (law, science and technology, business, culture), and discusses convergences and differences between fieldwork then undertaken on science and technology (STS) and on culture: for instance, the use of terms like translation or mediation, or the different relation to Pierre Bourdieu's critical sociology, that had not the same impact on every field. The paper then considers the slow emergence of pragmatist approaches in France and the great variety of conceptions it gave rise to, in particular through debates with close groups like the GSPM (Groupe de sociologie politique et morale) and the CEMS (Centre d'étude des mouvements sociaux), about the status of objects, or theories of action coming from the USA. Leaning on this genealogy, the author concludes by suggesting a reformulation of such pragmatist claims in sociology from his own work on amateurs and attachments.
Cet article a été rédigé à partir d'un entretien réalisé avec Antoine Hennion par Alexandre Monnin, jeune philosophe intéressé par les relations entre le développement actuel du Web et l'approche en termes d'acteur-réseau, d'association et de médiation défendue au CSI (Centre de sociologie de l'innovation) dans les années 1980. Le texte a été repris en mettant l'accent sur un retour réflexif du chercheur sur son propre parcours, moins pour figer l'histoire qu'au contraire pour la relire en fonction de questions actuelles. L'auteur montre la préoccupation de Lucien Karpik, dès les origines du CSI, de développer une sociologie sensible aux objets dont elle parle (droit, science et technique, entreprise, culture) et discute les points communs et les différences entre les travaux conduits alors au CSI sur les sciences et les techniques (STS) et sur la culture : choix de termes comme traduction ou médiation, par exemple, ou rapport différent à la sociologie critique de Pierre Bourdieu, dont l'influence dépendait des domaines. L'article revient ensuite sur la lente émergence des thèmes pragmatistes en France et les conceptions diverses auxquelles ils ont donné lieu, notamment à l'occasion de débats avec le GSPM (Groupe de sociologie politique et morale) et le CEMS (Centre d'étude des mouvements sociaux) autour de la question des objets, ou des théories de l'action venues des USA. Enfin, partant de cette généalogie, l'auteur explicite la façon dont il conçoit une possible réappropriation du pragmatisme depuis ses propres travaux sur les amateurs et les attachements.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-00842184 , version 1 (08-07-2013)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00842184 , version 1

Citer

Antoine Hennion. D'une sociologie de la médiation à une pragmatique des attachements. : Retour sur un parcours sociologique au sein du CSI. SociologieS, 2013, mis en ligne le 25 juin 2013, pp.00. ⟨hal-00842184⟩
257 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More