Sables et Grès de Fontainebleau : que reste-t-il des faciès sédimentaires initiaux ? - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2013

Sables et Grès de Fontainebleau : que reste-t-il des faciès sédimentaires initiaux ?

(1) , (2) , (3) , (1)
1
2
3
Médard Thiry
Jean-Michel Schmitt
  • Fonction : Auteur
Isabelle Cojan

Résumé

Les faciès typiques des Sables de Fontainebleau sont en fait secondaires, acquis tardivement, en liaison avec la mise à l'affleurement de la formation. Il n'y a guère que les figures sédimentaires qui peuvent être considérés comme primaires ! Tous les autres faciès considérés comme caractéristiques (grès, sables blancs, et même la composition minéralogique) sont dus à des altérations de subsurface, en liaison directe avec la géomorphologie et la mise à l'affleurement et les dernières périodes glaciaires. Si l'exemple de Sables de Fontainebleau est presque " caricatural ", ces phénomènes d'altération existent aussi dans d'autres formations : il faut en être averti pour les distinguer. C'est l'objectif de cette excursion, faire la part du primaire et du secondaire dans une formation affleurante.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thiry&al_2013_Fontainebleau_excu_ASF.pdf (6.42 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

hal-00906717 , version 1 (22-04-2016)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00906717 , version 1

Citer

Médard Thiry, Jean-Michel Schmitt, Christophe Innocent, Isabelle Cojan. Sables et Grès de Fontainebleau : que reste-t-il des faciès sédimentaires initiaux ?. 14ème Congrès Français de Sédimentologie, Paris 2013, Association des Sédimentologistes Français, Nov 2013, Paris, France. p. 37-90. ⟨hal-00906717⟩
462 Consultations
11724 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More