La fresque sur ciment : un renouveau artistique - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue In Situ : Revue des patrimoines Année : 2013

La fresque sur ciment : un renouveau artistique

, , (1) , (2) , (3)
1
2
3
Marine Bayle
  • Fonction : Auteur
Eléonore Gueit
  • Fonction : Auteur
Matthieu Horgnies
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 930852

Résumé

Au cours de l'histoire, la technique de peinture à fresque, largement employée dans le monde occidental, tout particulièrement sous l'époque Romaine, est connue pour être la plus durable des peintures murales. La technique traditionnelle consiste à appliquer les pigments en suspension dans l'eau sur un enduit frais à la chaux qui, peu après, durcit par réaction de carbonatation. Suite à l'invention du ciment Portland au XXe siècle, certains artistes muralistes ont expérimenté une technique similaire sur enduit de ciment. Bien que les mécanismes de prise du ciment soient différents de ceux de la chaux, les fresques sur ciment présentent un aspect et une durabilité identiques aux fresques sur chaux. Les aspects historiques et techniques de la fresque sur chaux sont bien documentés, mais les mécanismes fondamentaux responsables des propriétés de surface ont rarement été étudiés et restent encore peu compris. Fondée sur l'analyse de fresques du début du XXe siècle ainsi que sur des reconstitutions en laboratoire, cette étude apporte de nouveaux éléments sur la formation des surfaces de fresques.

Dates et versions

hal-00909659 , version 1 (26-11-2013)

Identifiants

Citer

Marine Bayle, Eléonore Gueit, Evelyne Darque-Ceretti, Matthieu Horgnies, Marc Aucouturier. La fresque sur ciment : un renouveau artistique. In Situ : Revue des patrimoines, 2013, 22, 15 p. ⟨10.4000/insitu.10813⟩. ⟨hal-00909659⟩
171 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More