Cryocalcites de nappe : proxys de l’extension des environnements périglaciaires et glaciaires. - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2014

Cryocalcites de nappe : proxys de l’extension des environnements périglaciaires et glaciaires.

(1) , (2) , (1)
1
2

Résumé

Les cristallisation de calcite des sables du Bassin de paris ont été datées par les méthodes 14C et U-Th. Les datations couvrent les dernières glaciations (Thiry et al., 2013). Le positionnement de ces datations sur les courbes du d18O des carottes de glace montrent qu’elles se forment lors des périodes de refroidissement. Ce sont des cryocalcites de nappe qui se forment apparemment par réchauffement des eaux froides d’infiltration au contact des eaux plus chaudes de la nappe. Par leur large distribution et leurs signatures isotopiques elles apparaissent comme des proxys particulièrement prometteurs pour tracer et suivre l’extension des pergélisols et des permafrosts, au moins sur l’Europe du Nord-Ouest, et des cristallisations de ce type sont également connues en Amérique du Nord.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thiry&al_2014_cryocalcite_climat_Orsay_poster.pdf (283.6 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-01087359 , version 1 (25-11-2014)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01087359 , version 1

Citer

Médard Thiry, Christophe Innocent, Christine Franke. Cryocalcites de nappe : proxys de l’extension des environnements périglaciaires et glaciaires.. Atelier Climat et Impacts, Université de Paris-Sud XI (Orsay), Nov 2014, Orsay, France. pp.47-48. ⟨hal-01087359⟩
140 Consultations
111 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More