Evolution géomorphologique périglaciaire du Massif de Fontainebleau. - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Bulletin Association Naturalistes Vallée du Loing Année : 2014

Evolution géomorphologique périglaciaire du Massif de Fontainebleau.

(1) , (2)
1
2

Résumé

Les marques de l’action éolienne sont nombreuses dans le Massif de Fontainebleau. Ce sont divers dépôts reconnus antérieurement : dunes, limons et grèzes. Mais aussi des marques d’érosion qui n’avaient guère retenu l’attention : alvéoles vidées par le vent, couloirs d’érosion kilométriques, dénudation de platières avec évidement de dépressions à l’origine des mares. Ces actions éoliennes ont contribué à différencier la façade occidentale au vent avec des reliefs plus vifs et plus ciselés, des chaos rocheux plus dégagés, des versants de sables nus. En revanche dans les parties orientales sous le vent, les reliefs sont moins vifs, les escarpements des platières et les chaos rocheux sont plus "empâtés" dans le sable et les platières y ont une couverture sableuse plus importante. Les dispositions héritées des actions éoliennes influent profondément la nature des sols et la biodiversité du Massif.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thiry&Liron_2012_ANVL_éolien.pdf (3.88 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Accord explicite pour ce dépôt
Loading...

Dates et versions

hal-01128598 , version 1 (10-03-2015)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01128598 , version 1

Citer

Médard Thiry, Marie Nieves Liron. Evolution géomorphologique périglaciaire du Massif de Fontainebleau.. Bulletin Association Naturalistes Vallée du Loing, 2014, 88 (3), pp.102-118. ⟨hal-01128598⟩
178 Consultations
92 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More