Quelles régulations pour la santé en ligne ? Postface

Résumé : L'ouvrage que l'on vient de lire a la vertu de pousser la réflexion et de la pousser au-delà de son seul terrain d'enquête, celui des sites parlant des troubles alimentaires ; il fait même l'hypothèse, à juste titre et c'est ce que l'on voudrait explorer dans cette postface, que ce qu'il appelle d'abord les problèmes posés par les sites « pro-ana » (dans une dénomination dont on comprend in fine pourquoi elle est à éviter) sont exemplaires de questions qui dépassent largement leur seule configuration. Et cela pas seulement en raison du statut particulier des questions de santé : on sait qu'elles constituent l'un des principaux motifs de consultation de l'internet 1 et que cet intérêt massif et continu a fait dès l'origine du web l'objet de controverses. Controverse qui dépasse certes le seul internet de santé et englobe maints essais ou recherches, partagés entre optimisme technophile et angoisse sociale, entre, par exemple, la crainte des effets d'une information incontrôlée et les bénéfices libérateurs d'un savoir immédiatement disponible. En matière de santé, la diffusion d'internet auprès du grand public démultiplie les controverses en se nourrissant des angoisses et des peurs sanitaires : suivant les auteurs, le web développerait l'audience des charlatans, encouragerait l'hypocondrie, déploierait informations malignes ou intéressées et contre-vérités, favoriserait la défiance envers les médecins, etc. Symétriquement, mais en matière de santé avec une voix médiatique plus discrète, l'approche optimiste du web argumente sur l'autonomie renforcée du patient, sa meilleure information, sa capacité d'agir augmentée, son émancipation par rapport à l'autorité exclusive du corps médical ou encore le développement d'espaces collectifs permettant le soutien et l'entraide entre personnes atteintes par un même mal. L'enquête dont est issue ce livre remet les pendules de ce débat à l'heure avec de solides arguments et en s'appuyant sur une méthode éprouvée que l'on pourrait dire quali-quantitative mais que ses auteurs appellent « ethno-1 Selon le baromètre du numérique du Credoc 2015, 41% de la population a consulté internet sur des questions de santé. 45% pour les femmes et 37% pour les hommes. Les jeunes sont ceux qui consultent le plus (47% pour les 18-24 et 60% pour les 25-39 ans). Sur les jeunes, voir aussi (Beck et al., 2013).
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [13 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-mines-paristech.archives-ouvertes.fr/hal-01457210
Contributeur : Cécile Méadel <>
Soumis le : lundi 6 février 2017 - 12:37:02
Dernière modification le : jeudi 7 février 2019 - 15:58:53
Document(s) archivé(s) le : dimanche 7 mai 2017 - 13:29:50

Fichier

2016PréfaceCasilliTubaro.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01457210, version 1

Citation

Cécile Méadel. Quelles régulations pour la santé en ligne ? Postface. 2016, pp.195-204. ⟨hal-01457210⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

147

Téléchargements de fichiers

100