3/4 Fatigue compassionnelle : quand l’empathie se retourne contre le soignant

Résumé : Les métiers du soin, comme de nombreuses autres professions, placent la compassion au cœur de leur exercice. À côté des compétences théoriques et techniques, la compassion permet même de distinguer un soignant d’un “bon” soignant, animé par l’éthicité de sa relation aux personnes qu’il prend en soins. L’empathie désigne la capacité de percevoir ce que ressent autrui. La compassion est cette aptitude non seulement à se laisser affecter par cet autre, mais aussi à se mettre en mouvement pour lui venir en aide, sans se substituer à lui. La fatigue compassionnelle se manifeste chez les soignants en contact prolongé avec la souffrance d’autrui sous la forme de multiples symptômes. Diverses stratégies individuelles et organisationnelles permettent d’en limiter la gravité.
Type de document :
Article dans une revue
Soins Cadres, Elsevier Masson 2017, 26 (103), pp.59 - 61. 〈10.1016/j.scad.2017.06.013〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-mines-paristech.archives-ouvertes.fr/hal-01630341
Contributeur : Brigitte Hanot <>
Soumis le : mardi 7 novembre 2017 - 14:59:10
Dernière modification le : mardi 27 mars 2018 - 16:06:21

Identifiants

Citation

Philippe Zawieja. 3/4 Fatigue compassionnelle : quand l’empathie se retourne contre le soignant. Soins Cadres, Elsevier Masson 2017, 26 (103), pp.59 - 61. 〈10.1016/j.scad.2017.06.013〉. 〈hal-01630341〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

178