Biologie et médecine « do-it-yourself » : histoire, pratiques, enjeux

Résumé : La biologie et la médecine de « garage » sont fondées sur différentes pratiques et logiques : pratiques amateur et de bricolage, éthique du hacking et de l’open source, volonté de domestiquer la biologie moléculaire et la génétique, l’idéal de participation et des sciences citoyennes. Cette démocratisation est un processus à la fois spatial (construction de nouveaux espaces), technique (contournements créatifs autour d’équipements), social (création de réseaux/laboratoires accessibles) et politique. C’est donc à travers leurs pratiques, gestes et questionnements - bricoler, expérimenter, contourner, amatérialiser, éthiciser, comparer, valoriser, etc. - qu’il faut saisir les sciences « do-it-yourself ».
Liste complète des métadonnées

https://hal-mines-paristech.archives-ouvertes.fr/hal-01832412
Contributeur : Morgan Meyer <>
Soumis le : samedi 7 juillet 2018 - 15:27:08
Dernière modification le : lundi 12 novembre 2018 - 11:04:26

Identifiants

Citation

Morgan Meyer. Biologie et médecine « do-it-yourself » : histoire, pratiques, enjeux. médecine/sciences, EDP Sciences, 2018, 34 (5), pp.473-479. ⟨10.1051/medsci/20183405022⟩. ⟨hal-01832412⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

229