Biologie et médecine « do-it-yourself » : histoire, pratiques, enjeux - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue médecine/sciences Année : 2018

Biologie et médecine « do-it-yourself » : histoire, pratiques, enjeux

(1)
1
Morgan Meyer

Résumé

Do-it-yourself (DIY) biology and medicine are based on various practices and logics: amateur and DIY practices, the ethics of hacking and open source, the drive to domesticate molecular biology and genetics, the ideal of participation and citizen science. The article shows that this democratization is a process that is at once spatial (construction of new spaces), technical (creative workarounds equipment), social (establishment of accessible networks/laboratories) and political. It is therefore through their practices, gestures and questions - tinkering, experimenting, working around, amaterializing, ethicizing, comparing, valuating, etc. - that we need to grasp DIY sciences.
La biologie et la médecine de « garage » sont fondées sur différentes pratiques et logiques : pratiques amateur et de bricolage, éthique du hacking et de l’open source, volonté de domestiquer la biologie moléculaire et la génétique, l’idéal de participation et des sciences citoyennes. Cette démocratisation est un processus à la fois spatial (construction de nouveaux espaces), technique (contournements créatifs autour d’équipements), social (création de réseaux/laboratoires accessibles) et politique. C’est donc à travers leurs pratiques, gestes et questionnements - bricoler, expérimenter, contourner, amatérialiser, éthiciser, comparer, valoriser, etc. - qu’il faut saisir les sciences « do-it-yourself ».

Dates et versions

hal-01832412 , version 1 (07-07-2018)

Identifiants

Citer

Morgan Meyer. Biologie et médecine « do-it-yourself » : histoire, pratiques, enjeux. médecine/sciences, 2018, 34 (5), pp.473-479. ⟨10.1051/medsci/20183405022⟩. ⟨hal-01832412⟩
156 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More