Des catastrophes « hors sujet » - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Communications Année : 2015

Des catastrophes « hors sujet »

(1, 2)
1
2

Résumé

La catastrophe nous confronte, dans sa radicalité, à ce qui apparaît comme mortifère, impensable et impossible. Elle pose problème «au cube », affectant les trois registres d'existence : la vie organique, la vitalité symbolique et l'organisation en société. Son expression la plus intense est une sidération, qui se traduit par la suspension plus ou moins prolongée du mouvement de la pensée, de l'action et du fonctionnement physiologique : la capacité à prendre des décisions est momentanément tarie, la faculté de communiquer son expérience est temporairement disloquée, et l'appétit est provisoirement perdu. Car la catastrophe fait surgir – et c'est ce qui la caractérise – une part qui apparaît, de prime abord, comme ineffable, inédite et inassimilable. Entendue comme effondrement (de la réalité matérielle) et vertige (du champ symbolique), la catastrophe (du grec kata, « aller vers le bas », et strophein, « en tournant, en vrillant ») exhibe le revers d'un monde, sa part « maudite » et immonde. S'extirper de l'état de fébrilité généralisée que ce type de situation génère passe usuellement par une confrontation des imaginaires, des modes d'intelligibilité et des récits.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01839235 , version 1 (27-07-2018)

Identifiants

Citer

Yoann Ikeda Moreau. Des catastrophes « hors sujet ». Communications, 2015, 96 (1), pp.5 - 18. ⟨10.3917/commu.096.0005⟩. ⟨hal-01839235⟩
61 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More