Des catastrophes « hors sujet »

Résumé : La catastrophe nous confronte, dans sa radicalité, à ce qui apparaît comme mortifère, impensable et impossible. Elle pose problème «au cube », affectant les trois registres d'existence : la vie organique, la vitalité symbolique et l'organisation en société. Son expression la plus intense est une sidération, qui se traduit par la suspension plus ou moins prolongée du mouvement de la pensée, de l'action et du fonctionnement physiologique : la capacité à prendre des décisions est momentanément tarie, la faculté de communiquer son expérience est temporairement disloquée, et l'appétit est provisoirement perdu. Car la catastrophe fait surgir – et c'est ce qui la caractérise – une part qui apparaît, de prime abord, comme ineffable, inédite et inassimilable. Entendue comme effondrement (de la réalité matérielle) et vertige (du champ symbolique), la catastrophe (du grec kata, « aller vers le bas », et strophein, « en tournant, en vrillant ») exhibe le revers d'un monde, sa part « maudite » et immonde. S'extirper de l'état de fébrilité généralisée que ce type de situation génère passe usuellement par une confrontation des imaginaires, des modes d'intelligibilité et des récits.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [23 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-mines-paristech.archives-ouvertes.fr/hal-01839235
Contributeur : Yoann Moreau <>
Soumis le : vendredi 27 juillet 2018 - 06:22:15
Dernière modification le : lundi 15 juillet 2019 - 15:02:03

Identifiants

Citation

Yoann Moreau. Des catastrophes « hors sujet ». Communications, Editions du Seuil, 2015, 96 (1), pp.5 - 18. ⟨10.3917/commu.096.0005⟩. ⟨hal-01839235⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

60