La Ségognole : remarques préliminaires sur la géologie des abris gravés. - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Autre Publication Année : 2018

La Ségognole : remarques préliminaires sur la géologie des abris gravés.

(1)
1
Médard Thiry

Résumé

Plus de 2000 abris gravés ont été repertoriés par le GERSAR dans les chaos gréseux du Sud de la région parisienne et en particulier dans le Massif de Fontainebleau. Les travaux du Programme Collectif de Recherche (PCR), Gravures rupestres préhistoriques dans les chaos gréseux du Bassin parisien (ARBap), ont été entrepris dans le double but d’étudier du point de vue archéologique ces gravures et de “sauvegarder” les abris en archivant des empreintes numériques. Le présent travail replace les abris gravés par rapport à la formation des grès . Ce sont des zones non silicifiées au sein d’une dalle cimentée et que les archéologues qui travaillent sur les gravures rupestres des grès de Fontainebleau appellent généralement « géode ». Les parois de abris montrent un cortex plus ou moins développé de grès faiblement cimenté, zone de transition entre le sable primaire et le grès cimenté? Ce cortex plus tendre que le coeur du grès a constitué le support des gravures rupestres.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thiry_2018_Rapport_PCRARBap_géologie_abris_gravés.pdf (692.64 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-01889655 , version 1 (19-11-2018)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01889655 , version 1

Citer

Médard Thiry. La Ségognole : remarques préliminaires sur la géologie des abris gravés.. 2018. ⟨hal-01889655⟩
168 Consultations
343 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More