Observer l’éthique en train de se faire

Résumé : Les commissions d’éthique de la recherche (CER) focalisent une part importante des débats sur l’éthique de la recherche. Pourtant, peu de travaux ethnographiques se sont intéressés à leur travail. En développant une approche pragmatique des CER, cet article cherche à reconsidérer la manière d’appréhender ce débat en pensant l’éthique de la recherche comme un processus en train de se faire. Il s’appuie pour cela sur une enquête ethnographique menée auprès de la CER d’un canton suisse. Dans un premier temps, l’article s’intéresse aux modalités du travail de la CER. Celle-ci fonctionne comme une agence collective d’évaluation des projets de recherche soumis. Elle mobilise différents équipements qui lui donnent prise sur ces projets. Dans un deuxième temps, l’article s’attache à qualifier le travail de la CER. Pour produire des décisions robustes, elle articule une pluralité d’appuis parfois en friction. En conclusion, nous revenons sur les apports d’une approche pragmatique pour saisir et comprendre le travail de production de l’éthique de la recherche, mais également pour mettre en discussion ses modalités
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-mines-paristech.archives-ouvertes.fr/hal-02196889
Contributeur : Catherine Lucas <>
Soumis le : lundi 29 juillet 2019 - 16:17:07
Dernière modification le : mardi 30 juillet 2019 - 01:24:10

Lien texte intégral

Identifiants

Citation

Solène Gouilhers, Loïc Riom. Observer l’éthique en train de se faire. Revue d'Anthropologie des Connaissances, Société d'Anthropologie des Connaissances, 2019, 13 (2), pp.503-526. ⟨10.3917/rac.043.0503⟩. ⟨hal-02196889⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

32