Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

La terre et les rêveries de la volonté, à Fukushima

Abstract : Après quelques jours, l’ethnographe finit lui aussi par se promener en territoire contaminé, comme ailleurs : en s’abandonnant à la beauté des paysages. Pour prendre en considération cette tendance générale à ne pas penser, agir et se comporter avec l’invisible, les autorités du nucléaire françaises avaient mis en place des règles strictes, établi des programmes intensifs d’informations et d’éducation pour les travailleurs de l’atome. Les habitants des zones affectées par l’accident nucléaire de Fukushima Daiichi n’ont pas reçu une telle formation. Face à l’omniprésence de la menace radioactive, ils tendent à développer un imaginaire du sous-terrestre, à l’échelle de l’atome. Dans ce processus, la mesure et les savoirs scientifiques jouent un rôle prépondérant, mais l’échelle de la perception sensible n’est pas jetée aux orties pour autant.
Liste complète des métadonnées

https://hal-mines-paristech.archives-ouvertes.fr/hal-02409217
Contributeur : Magalie Prudon <>
Soumis le : vendredi 13 décembre 2019 - 12:50:01
Dernière modification le : jeudi 24 septembre 2020 - 17:20:28

Identifiants

Citation

Yoann Moreau. La terre et les rêveries de la volonté, à Fukushima. Communications, Editions du Seuil, 2019, n°105 (2), pp.235-246. ⟨10.3917/commu.105.0235⟩. ⟨hal-02409217⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

79