Arbitrating to quantify: National accountants and the narration of the economy - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Sociologie du Travail Année : 2021

Arbitrating to quantify: National accountants and the narration of the economy

Arbitrer pour chiffrer. Les comptables nationaux et l’énonciation de l’économie

(1)
1

Résumé

Gross Domestic Product (GDP) is the main representation of a national economy; in France it is measured by the National Accounts Department of the French statistical institute, through two separate calculation processes. Far from ending the work of quantification, these calculations instead create problems: they result in two different amounts of GDP and make the representation of the national economy incoherent. To reach a coherent picture, national accountants work on the numbers during what they call arbitration. At the crossroads of the sociology of quantification and workplace studies, this article focuses on the way arbitration takes place in practice. It investigates the singular form of activity that makes it possible to quantify the national economy despite the calculation issues. My analysis is based on a nine-month period of ethnographic fieldwork within the National Accounts Department. It shows that the measurement of GDP is never a simple implementation of mathematical operations, but involves interpretative work on the numbers, as they convey economic narratives. It is the meticulous and collective evaluation of the quality of these narratives that ultimately makes it possible to build a unique and quantified representation of the national economy.
La mesure du produit intérieur brut (PIB), principale représentation de l’économie nationale, est assurée en France par le département des comptes nationaux de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) selon deux processus de calcul distincts. Loin de conclure le travail de chiffrage, ces calculs créent des problèmes : ils aboutissent à deux montants différents du PIB, et rendent incohérente la représentation de l’économie nationale. Pour retrouver une image cohérente, les comptables nationaux interviennent sur les nombres lors de ce qu’ils appellent l’arbitrage. À la croisée de la sociologie de la quantification et de la sociologie de l’activité, cet article porte sur les ressorts de l’arbitrage. Il interroge la forme singulière de travail qui permet de chiffrer l’économie nationale en dépit des problèmes occasionnés par les calculs. L’analyse se fonde sur une enquête ethnographique de neuf mois au sein du département des comptes. Elle montre que la mesure du PIB ne se résume jamais à un simple déploiement d’opérations mathématiques, mais passe par un travail interprétatif sur les nombres, en tant qu’ils sont porteurs d’énoncés économiques. C’est l’évaluation minutieuse et collective de la qualité des énoncés qui permet in fine de construire une représentation unique et quantifiée de l’économie nationale.

Dates et versions

hal-03278854 , version 1 (06-07-2021)

Identifiants

Citer

Quentin Dufour. Arbitrer pour chiffrer. Les comptables nationaux et l’énonciation de l’économie. Sociologie du Travail, 2021, 63 (2), ⟨10.4000/sdt.39018⟩. ⟨hal-03278854⟩
39 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More