Écoute musicale en CHRS : discontinuité dans la normalité sociale exogène ? - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Revue française de musicothérapie Année : 2017

Écoute musicale en CHRS : discontinuité dans la normalité sociale exogène ?

(1)
1

Résumé

A centre for accomodation and social rehabilitation (french acronym : CHRS) has two main missions : a cultural finality of exogenous social normalization, and a finality of mental health (physical and mental well-being as promotes the W.H.O.). Sessions with the psychologist are available for every resident of the « CHRS ». Their finality is to support, for every person, the psychic change processes, and searching for problem resolution. In the aim of sustaining these processes, a passage of music listened at the beginning of every psychologist session constructs a «frame-discontinuity» that can creates psychic discontinuities which are necessary for reframing and psychic changes. But this finalities and objectives set needs the existence of co-constructed transitional areas (Winnicott’s theory) between the patient and the therapist, and between music and a human person. The theoretical model of « the 4 times in music listening » enables us to represent the four different kinds of transitional area and their role in the psychic change dynamics..
Un centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) a deux principales missions : une finalité de normalisation sociale exogène et une finalité de santé mentale (définie par l’OMS comme un état de bien-être physique et mental). Les entretiens de soutien psychologique avec le psychologue s’adressent à tous les résidents. Leur finalité est de soutenir, pour chaque personne, les processus de changement psychique et de recherche de solutions. Afin de dynamiser ces processus, l’écoute d’un morceau de musique en début de séance construit une « discontinuité du cadre » devant favoriser des discontinuités psychiques nécessaires aux processus de recadrage et de changement. L’ensemble de ces finalités et objectifs nécessite l’existence d’aires transitionnelles co-construites (théorie de Winnicott) entre le patient et le thérapeute, et entre la musique et tout sujet humain. Le modèle théorique des « 4 temps de l’écoute musicale » nous permet de représenter les quatre différents types d’aire transitionnelle et leurrôle dansladynamique de changement psychique.
Fichier principal
Vignette du fichier
RFM 36.1.3.pdf (996.21 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Accord explicite pour ce dépôt

Dates et versions

hal-03429382 , version 1 (15-11-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03429382 , version 1

Citer

Alain Rakoniewski. Écoute musicale en CHRS : discontinuité dans la normalité sociale exogène ?. Revue française de musicothérapie, 2017, 36 (1). ⟨hal-03429382⟩
23 Consultations
19 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More