L'utilisation de la voix de ténor dans l'oeuvre de Giacomo Puccini - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Revue française de musicothérapie Année : 2008

L'utilisation de la voix de ténor dans l'oeuvre de Giacomo Puccini

(1)
1

Résumé

La technique de chant lyrique italien a connu une évolution majeure au début du XIXe siècle. Grâce au procédé de "couverture du son", les voix sont plus amples, plus puissantes, particulièrement dans le registre aigu. Les compositeurs ont su prendre en compte ces modifications, et l'écriture vocale de Rossini ou Donizetti est bien différente de celle de Puccini ou Cilea ; l'écriture de Verdi s'est même modifiée peu à peu. À l'enrichissement orchestral pouvait répondre l'enrichissement vocal. La physiologie de la voix humaine est complexe. Des variations de mécanismes laryngés s'opèrent en des points caractéristiques de la tessiture, créant des registres que le chanteur doit homogénéiser autour de notes pivots soigneusement choisies et contrôlées. Nous nous intéresserons à la manière dont Giacomo Puccini, compositeur italien du tournant du siècle, a pris en compte ces caractéristiques et, mieux encore, a su les exploiter dans les rôles de ténor de ses opéras.
Fichier principal
Vignette du fichier
RFM 28.1.11.pdf (438.94 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Accord explicite pour ce dépôt

Dates et versions

hal-03433366 , version 1 (17-11-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03433366 , version 1

Citer

Eric Goruben. L'utilisation de la voix de ténor dans l'oeuvre de Giacomo Puccini. Revue française de musicothérapie, 2008, 28 (1), pp.96-105. ⟨hal-03433366⟩
15 Consultations
36 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More