S’engager, bifurquer, déserter. Pragmatique des critiques et sensibilités écologiques de élèves ingénieurs - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Pré-Publication, Document De Travail (Working Paper) Année :

S’engager, bifurquer, déserter. Pragmatique des critiques et sensibilités écologiques de élèves ingénieurs

(1)
1
Morgan Meyer

Résumé

This article examines eleven speeches on ecology and climate change given by students at their graduation ceremonies (at Centrale Nantes, ENSAIA, AgroParisTech, HEC, ENSAT, Polytechnique, Mines Paris, ESSEC). It offers a taxonomy of the criticisms, commitments and sensitivities made explicit in their speeches. The analysis, inspired by pragmatism, focuses on the similarities and differences between the speeches, their position regarding education and, finally, will focus on the term "bifurcate". The article will follow the biography of this term, showing how it is politicized, collectivized, pluralized, and de-radicalized in the different discourses. This analysis is supplemented by a study of press articles on the speeches, especially those made by Clément Choisne at Centrale Nantes and by the "deserters" at AgroParisTech. The article shows a first line of tension regarding the proposed solutions to ecological problems: should people "diverge”, "bifurcate", "desert", "boycott", or should they change the system from the "inside"? A second line of tension is visible between a vision of the engineer as a modernist figure - who controls, designs solutions and evacuates all forms of emotions - and a vision of the engineer as an ecological figure, who listens, doubts, cares and makes his feelings and attachments explicit.
Cet article examine onze discours sur l’écologie et le changement climatique prononcés par des étudiants lors de leurs remises de diplômes (à Centrale Nantes, ENSAIA, AgroParisTech, HEC, ENSAT, Polytechnique, Mines Paris, ESSEC). Il offre une taxonomie des critiques, engagements et sensibilités explicitées dans leurs prises de position. L’analyse, d’inspiration pragmatiste, porte sur les similitudes et différences entre les discours, leur positionnent par rapport à la formation et, enfin, s’arrêtera sur le terme « bifurquer ». L’article retracera la biographie de ce terme, en montrant comment il est politisé, collectivisé, pluralisé, voire déradicalisé dans les différents discours. Cette analyse est complétée par l’étude d’articles de presse sur les discours, en particulier ceux prononcés par Clément Choisne à Centrale Nantes et par les « déserteurs » à AgroParisTech. L’article montre une première ligne de tension autour du positionnement par rapport aux problèmes écologiques : faut-il « s’écarter », « bifurquer », « déserter », « boycotter » ou changer le système de l’ « intérieur » ? Une deuxième ligne de tension est visible entre une vision de l’ingénieur comme figure moderniste - qui contrôle, qui conçoit des solutions et qui évacue toute forme de sentiment - et une vision de l’ingénieur comme une figure écologiste, qui est à l’écoute, doute, prend soin et qui explicite ses sentiments et ses attachements.
Fichier principal
Vignette du fichier
i3WP-22-CSI-01_Morgan-Meyer.pdf (1.4 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03900320 , version 1 (15-12-2022)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03900320 , version 1

Citer

Morgan Meyer. S’engager, bifurquer, déserter. Pragmatique des critiques et sensibilités écologiques de élèves ingénieurs. 2022. ⟨hal-03900320⟩
0 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More