Les murs peints de Marcoule - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Revue d'histoire culturelle. XVIIIe-XXIe siècles Année : 2022

Les murs peints de Marcoule

(1)
1

Résumé

Le Service de Protection contre les Radiations (SPR) est créé en 1955 dans le centre nucléaire de Marcoule, exploité par le Commissariat à l’Énergie Atomique (CEA). En réponse au besoin de former les travailleurs d’une filière en plein essor, le SPR élabore un programme d’éducation en matière de risque radioactif. Jacques Castan, un dessinateur-projeteur recruté en 1957, est chargé d’illustrer ce programme. Parmi ses créations, se distingue une peinture monumentale exécutée dans le bâtiment du SPR. Par-delà sa visée décorative, l’œuvre s’inscrit pleinement dans le programme éducatif des radioprotectionnistes. En figurant les activités du SPR, les images contribuent à la formation des nouveaux travailleurs. De la même manière, elles apaisent le spectateur, en lui montrant que les risques sont maîtrisés. En même temps qu’elle éduque, la peinture donne ainsi à voir les significations imaginaires et les croyances de la radioprotection, qui donne sens à un métier en train de s’institutionnaliser.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03905524 , version 1 (18-12-2022)

Identifiants

Citer

Aurélien Portelli. Les murs peints de Marcoule : L’imaginaire de la radioprotection au temps des pionniers du nucléaire. Revue d'histoire culturelle. XVIIIe-XXIe siècles, 2022, Psychanalise et histoire culturelle / Varia, 5, ⟨10.56698/rhc.3217⟩. ⟨hal-03905524⟩
0 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More