Éditorial - Mines Paris Accéder directement au contenu
Autre Publication Revue française de musicothérapie Année : 2023

Editorial

Éditorial

Résumé

The issue of the Revue Française de Musicothérapie that we present to you today required a little more time to achieve a sufficiently elaborate construction. It brings together the texts of music therapists who communicated the Study Days of March 2022 of the Institute of Music Therapy of Nantes (Dominique BRUGGER), of February 2022 of the French Association of Music Therapy (Jean-Luc LEROY, Violetta DONINI), spontaneous articles (Ella TANDEO and the one I present to you today as an echo and in the form of a response to that of Jean-Luc LEROY). Finally, we are sending you a new text by Lou LATIL which describes his work as a music therapist in Canada. It is a pleasure to discover to what extent the professionals in our discipline who submit their articles to us show increasing rigor. It is indeed essential that today's music therapists be able to accurately describe the tools and processes involved in their practice. “Music therapy” was named as such in the second half of the 20th century: it follows very old practices, but not conceptualized and therefore not communicable, of using music in the context of care. It is part of research on the effects of therapeutic mediations in psychotherapy. It must hold a place, the music medium being a language with codification systems since the dawn of time, which gives it a major asset in the restitution of the work done in session, and therefore of the evaluation of its therapeutic effects. The writings of music therapists should be distinguished from those of neuropsychologists and neuroscience researchers, who are not interested in the relational processes underlying the course of sessions. But they must be inspired by it because the current discoveries concerning the neurological effects of music on humans corroborate the effects of music in the rigorous framework of a music therapy session.
Le numéro de la Revue Française de Musicothérapie que nous vous présentons aujourd’hui a demandé un peu plus de temps pour aboutir à une construction suffisamment élaborée. Il rassemble les textes de musicothérapeutes ayant communiqué des Journées d’Etude de mars 2022 de l’Institut de Musicothérapie de Nantes (Dominique BRUGGER), de février 2022 de l’Association Française de Musicothérapie (Jean-Luc LEROY, Violetta DONINI), des articles spontanés (Ella TANDEO et celui que je vous présente aujourd’hui en écho et en forme de réponse à celui de Jean-Luc LEROY). Enfin nous vous adressons un nouveau texte de Lou LATIL qui nous décrit son travail de musicothérapeute au Canada. C’est un plaisir de découvrir à quel point les professionnels de notre discipline qui nous proposent leurs articles font preuve d’une rigueur croissante. Il est indispensable en effet que les musicothérapeutes de l’époque actuelle soient en mesure de décrire avec précision les outils et les processus en jeu dans le cadre de leurs pratiques. La « musicothérapie » a été nommée comme telle dans la deuxième moitié du XXème siècle : elle fait suite à des pratiques très anciennes, mais non conceptualisées donc non communicables, de recours à la musique dans le cadre du soin. Elle s’inscrit dans le cadre des recherches sur les effets des médiations thérapeutiques dans la psychothérapie. Elle se doit d’y tenir une place à part entière, le médium musique étant un langage disposant de systèmes de codification depuis la nuit des temps, ce qui lui donne un atout majeur dans la restitution du travail effectué en séance, et donc de l’évaluation de ses effets thérapeutiques. Les écrits des musicothérapeutes sont à distinguer de ceux des neuropsychologues et des chercheurs en neurosciences, qui ne s’intéressent pas aux processus relationnels sous-jacents aux déroulements des séances. Mais ils se doivent de s’en inspirer, car les actuelles découvertes concernant les effets neurologiques de la musique sur les humains viennent corroborer les effets de la musique dans le cadre rigoureux d’une séance de musicothérapie.
Fichier principal
Vignette du fichier
RFM 40.2.1.pdf (1.07 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Dates et versions

hal-04093144 , version 1 (09-05-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04093144 , version 1

Citer

Nicole Duperret. Éditorial : La musicothérapie pourrait-elle devenir une discipline scientifique ?. 2023. ⟨hal-04093144⟩
0 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More